Cohousing Bouneweeg

, par Ekkehart Schmidt

Un nouveau bâtiment d’habitation sera construit à Bonnevoie, donnant l’opportunité à un concept innovant – celui de « cohousing » – de se développer au Luxembourg. Ce projet est innovateur et pilote : Il s´agit du premier bâtiment d’habitat participatif du pays, donc une nouvelle façon d’aborder le problème du logement, mais aussi une construction à la pointe de l’innovation énergétique/écologique (certification LENOZ).

L’objectif de ce projet est la construction d’un immeuble d’habitation pour 3 familles. L’immeuble est constitué de 3 appartements (étages 1 à 3, un par famille) ainsi que d’un Rez de chaussée composé de 3 espaces multifonctionnels (voir une simulation 3D de l’immeuble fini à droite). Un de ces espaces sera loué dans un premier temps à une association locale à vocation sociale/culturelle, un autre va servir comme espace de travail pour les résidents musiciens.

Cindy, Claude, Engy, Hany et Victor - des artistes, musiciens, architectes et médecins - vont vivre avec leurs quatre enfants dans un immeuble, situé au 41, rue Edouard Grenier. Leur lettre de motivation pour leur demande d`un crédit avec taux réduit chez Spuerkeess et etika dit : "Nous voudrions créer un environnement socialement inclusif et convivial, permettant une ouverture sociale sur le quartier".

Et ce n`est pas seulement une phrase, mais toute une philosophie : "Nous voulons vivre dans un environnement socialement inclusif et convivial, dans lequel nous connaissons nos voisins et interagissons avec eux. En tant que membres fondateurs de la plateforme « Ad-Hoc », nous nous engageons depuis des années à la création d’une autre forme de logement. Notre but est d’avoir un logement qui évolue selon nos besoins ainsi que de créer des liens avec les habitants, les associations, les institutions et les commerces de notre quartier."

Une partie des membres du groupement étant déjà habitants de Bonnevoie, "nous souhaiterions rester habiter dans ce quartier en pleine effervescence. Nous sommes persuadés que notre projet d’habitat a véritablement sa place dans ce quartier. Nous voudrions créer un habitat qui permette une ouverture sociale sur le quartier afin d’alimenter notre vie et de devenir acteurs de la dynamique locale."

Selon la motivation du groupe, cette nouvelle façon d’habiter "est également importante pour nos enfants : il permet de créer un meilleur environnement de vie, de jeu et d’épanouissement personnel au niveau de l’immeuble entre les habitants mais aussi dans les échanges et les rencontres vécues."

Les valeurs communes sont :

  • Entraide, solidarité : Dans l’immeuble, il s’agit de mutualiser certains services et de s’entraider comme pour la garde des enfants dans certaines situations professionnelles ou exceptionnelles.
  • Le partage : Dans le bâtiment, afin de gagner de l’espace, de l’efficacité et par soucis d’efficacité écologique l’objectif est de partager certains espaces tout en maintenant un équilibre entre vie privée et vie collective.
  • Ouverture : Nous sommes tous désireux de nouvelles rencontres et de découvertes ; nous sommes partisans d’une ouverture sociale permettant de devenir acteurs de la dynamique locale.
  • Respect de la nature : La conception et la construction d’un bâtiment évolutif, flexible et écologique nous permettra de satisfaire nos besoins de bases tout en vivant simplement et en adéquation avec notre conception d’une vie respectueuse de la nature : recyclage, pas de gaspillage alimentaire, peu de consommation d’énergie, pas d’équipements inutiles...

"Nous envisageons de faire une démarche de certification environnementale LENOZ", explique le groupe, "donc entre autre grande performance énergétique et système de bac à glace pour le chauffage". Un expert en énergie accompagnera le projet dans la conception, la mise en œuvre et l’exploitation. L’objectif est de réaliser un projet certifié classe 1 LENOZ :

  • Eau : L’eau de pluie de la toiture sera réutilisée dans un deuxième circuit d’eau pour alimenter les toilettes de l’immeuble. L’objectif est de passer à une consommation maximale de 80l d’eau potable par personne par jour.
  • Énergie : La toiture sera équipée de panneaux solaires assistés d’une chaudière d’appoint. La distribution de l’énergie sera réalisée par un chauffage au sol basse température. Les surfaces restantes accueilleront des panneaux photovoltaïques pour alimenter une pompe à chaleur et les batteries des vélos électriques. Tous les réseaux électriques seront blindés afin de protéger les occupants des ondes électromagnétiques.
  • Enveloppe : Les murs extérieurs et la toiture seront réalisés en ossature bois avec isolation. Pour optimiser les complexes de façade de notre immeuble passif, un expert en énergie nous accompagnera dans tout le projet.
  • Ensoleillement : Les espaces de vie, cuisine, living, salle à manger sont orientés ouest/sud-ouest et les espaces de nuit est / nord-est.
  • Mobilité : Le projet est optimisé pour l’utilisation du vélo avec la possibilité d’entreposer ces derniers au rez-de-chaussée (et non dans une cave de sous-sol.) L’espace parking prévu pour 2 voitures pourra également être utilisé comme parking vélo. Nous estimons pouvoir réduire notre propre parc de voiture en ayant recours au système de car-sharing Carl’oh de la ville de Luxembourg.
  • Finitions : Le gros œuvre et l’enveloppe du bâtiment seront réalisées avec une finition élevée qui nécessite un minimum d’intervention de parachèvements. Plafonds en bois exposés, murs en bois ou béton vue, chapes lissées et teintées dans la masse.
  • Recycling : Le local de recyclage est localisé dans la cave. Nous considérons le recyclage et le triage des déchets une activité qui s’inscrit dans une pratique quotidienne. Un compostage des déchets biodégradable est réalisé dans le jardin et permettra de fertiliser les potagers.
  • Coût de cycle de vie et entretien : Tous les systèmes et matériaux qui vont être mis en place sont vérifiés par rapport aux critères d’utilité, suffisance et résilience. Les espaces et pièces sont conçus de manière flexible et pourront satisfaire à une multitude de scénarios d’utilisation sans intervenir sur la structure.
  • Construction sans seuils : L’immeuble est exécuté complètement sans seuils pour faciliter l’accès à l’ensemble des pièces en cas de mobilité réduite. Combiné à l’installation d’un ascenseur, nous pourrons utiliser le bâtiment dans toutes les situations de vie. Les bases sont posées pour pouvoir adapter le bâtiment à une personne en chaise roulante avec par exemple des paliers élargis devant les ascenseurs.

La construction a été planifié par BalliniPitt Architectes Urbanistes.

Pour les besoins de ce projet les trois familles ont obtenu en septembre 2020 trois prêts d`investissement individuels d`une hauteur d`environ 2,9 millions euros (durée 10 à 25 ans).

Contact : Cohousing Bouneweeg S.C., Hany Heshmat, 39 Val Saint André, 1128 Luxembourg, tel. 621 49 36 01

Article du 23 février 2021